RĂ©pondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+8 heures [Heure d’été]

Auteur Message
  Les Aborigènes inaugurent la session parlementaire australie
Message PubliĂ© : 13 FĂ©v 2008 05:31 
Avatar de l’utilisateur
FranceDownUnder Expert
FranceDownUnder Expert
Hors-ligne
Inscription : 25 Avr 2005 04:00
Message(s) : 400
Localisation : Berlin, London, Paris, Manly, St Malo, Back to Manly, North Sydney, Chiswick
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14 ... r=RSS-3208

CANBERRA (Reuters) - La communauté aborigène a été invitée mardi pour la première fois à participer à la séance inaugurale du nouveau parlement australien.

Jouant de leur instrument traditionnel, le didgeridoo, le corps recouvert de peinture blanche, les Aborigènes ont organisé une cérémonie de bienvenue dans l'enceinte du parlement, "un grand symbole" portant "l'espoir d'une nation unie" selon les mots délivrés par une ancienne de la communauté, Matilda House.

Cette initiative intervient à la veille de la présentation par le Premier ministre travailliste Kevin Rudd des excuses officielles de l'Australie pour la politique d'assimilation qui a conduit par le passé - entre 1910 et 1970 - les autorités à enlever de force des enfants pour les placer dans des familles blanches.

Un rapport avait dénoncé cette politique dès 1997 mais le gouvernement du Premier ministre conservateur John Howard avait refusé de présenter des excuses en estimant que les générations d'aujourd'hui n'avaient pas à être tenues pour responsables des actions passées.

Les travaillistes, vainqueurs des élections législatives de novembre après 12 années de gouvernement conservateur, se sont engagés à réduire les disparités entre les Aborigènes et le reste de la population australienne.

Les 460.000 Aborigènes représentent 2% des 21 millions d'Australiens et sont le groupe le plus désavantagé avec des taux élevés de mortalité infantile, de chômage, d'alcoolisme et de violence conjugale. L'espérance de vie des Aborigènes est inférieure de 17 ans à celle du reste de la population.


  Profil  
 
  Kevin Rudd says sorry
Message PubliĂ© : 13 FĂ©v 2008 09:11 
Avatar de l’utilisateur
FranceDownUnder Expert
FranceDownUnder Expert
Hors-ligne
Inscription : 07 Jan 2003 11:15
Message(s) : 1092
Localisation : Sydney, NSW, Adelaide, SA, et Versailles, France
Sydney Morning Herald a Ă©crit :
Kevin Rudd says sorry

by Dylan Welch, SMH
February 13, 2008 - 9:46AM

Kevin Rudd says sorry

Australia has formally apologised to the stolen generations with Prime Minister Kevin Rudd reading a speech in Federal Parliament this morning.

The apology was read at 9am to the minute, as the first action of the second sitting day of the 42nd Parliament of Australia.

Both Mr Rudd and Indigenous Affairs Minister Jenny Macklin received a standing ovation as they entered the Great Hall before the Prime Minister delivered the speech.

The reading of the 361-word apology was completed by 9.03am and was watched by hundreds of parliamentarians, former prime ministers and representatives of the indigenous community.

Former prime ministers Paul Keating, Bob Hawke, Gough Whitlam and Malcolm Fraser and Sir William Deane were all seated on the floor of the Parliament as well as 17 people representing the stolen generation.

In another address directly after reading the apology, Mr Rudd spoke of removing a "stain from the soul of Australia".

"The time has come, well and truly come ... for all Australians, those who are indigenous and those who are not to come together, truly reconcile and together build a truly great nation."

The Prime Minister also discussed the first-hand accounts in the Keating government-sponsored report Bringing Them Home.

"There is something terribly primal about these first-hand accounts. The pain is searing, it screams from the pages - the hurt, the humiliation, the degradation and the sheer brutality of the act of physically separating a mother from her children is a deep assault on our senses and on our most elemental sense of humanity.

"These stories cry out to be heard, they cry out for an apology.

"Instead from the nation's Parliament there has been a stony and stubborn and deafening silence for more than a decade.

"A view that somehow we the Parliament should suspend our most basic instincts of what is right and what is wrong.

"A view that instead we should look for any pretext to push this great wrong to one side.

"To leave it languishing with the historians, the academics and the cultural warriors as if the stolen generations are little more than an interesting sociological phenomenon.

"But the stolen generations are not intellectual curiosities, they are human beings, human beings who have been damaged deeply by the decisions of parliaments and governments.

"But as of today the time for denial, the time for delay, has at last come to an end."

At 9.28pm Mr Rudd finished his address, and was greeted by loud and lasting applause by both sides of the house.

He reached across the house's table and shook the hand of Opposition Leader Brendan Nelson before returning to the front bench, where he himself applauded.

Dr Nelson then stood and delivered a speech in support of the apology.

"We will be at our best today, and every day, if we call to place ourselves in the shoes of others," he said, "imbued with the imaginative capacity to see this issue through their eyes with decency and respect.

"We cannot from the comfort of the 21st century begin to imagine what they overcome, indigenous and non-indigenous to give us what we have and make us who we are.

"We do know that language, disease, ignorance, good intentions, basic human prejudices and a cultural and technological chasm combined to create a harshness exceed only by the land.

"In saying we are sorry, and deeply sorry, we remind ourselves that each generation lives in ignorance of the long-term consequences of its actions."

At the end of Mr Rudds's speech, all MPs stood except for the Liberal MP Chris Pearce. Mr Pearce did stand after Dr Nelson's speech.

Liberal MPs Wilson Tuckey and Don Randall were not in the chamber.

Martin Place

At Martin Place in Sydney, hundreds of Sydneysiders from all walks of life gathered to watch the Sorry Day celebrations holding Australian, Aboriginal and Torres Strait Islander flags.

Men and women in business suits, schoolchildren and other passers-by of all different backgrounds cried, smiled and stood in respect as they listened to Mr Rudd apologise.

Lawn at Parliament House

Many thousands more assembled on a lawn in front of Parliament House to watch the apology on a big screen. As Mr Rudd delivered the first of three sorrys, loud applause and cheering rang out.

Aboriginal flags and Australian flags coloured the air and as Mr Rudd closed his address, the crowd rose to their feet in applause. It was a standing ovation. Many were crying, most were smiling and others just quietly said yes.

As Dr Nelson took the microphone, booing was heard. One woman said he shouldn't have been allowed to speak.

Wilson Tuckey

Mr Rudd's speech was not greeted with unanimous approval, however, with Mr Tuckey telling Sky News shortly before 9am he doubted the speech - which has bipartisan support - would change anything.

"So the Prime Minister reads a speech, apparently some people stand up and sit down and then a miracle happens over night, there'll be no petrol sniffing ... and girls can sleep safely in the family bed at night," he said.

When asked by Sky News if he supported the apology, a technical error occurred, with Mr Tuckey telling the camera he was unable to hear the question.

- with Edmund Tadros, Yuko Narushima, Phillip Hudson and AAP

Source : http://www.smh.com.au/news/national/kev ... 342960.htm
l


  Profil  
 
 
Message PubliĂ© : 13 FĂ©v 2008 20:03 
Avatar de l’utilisateur
FranceDownUnder Addict
FranceDownUnder Addict
Hors-ligne
Inscription : 09 Jan 2008 21:09
Message(s) : 157
Localisation : Nouméa
j'ai egalement vu un bout de la representation sur euronews hier ( c'est fou ce que ça peut prendre aux trippes ce genre d'info et le son du didgeridoo waaaaa ! ) :D


  Profil  
 
 
Message PubliĂ© : 14 FĂ©v 2008 00:47 
Avatar de l’utilisateur
Fair Dinkum Mate
Fair Dinkum Mate
Hors-ligne
Inscription : 27 DĂ©c 2007 02:48
Message(s) : 98
Localisation : Sydney
Par Par Neil SANDS AFP - Mercredi 13 février, 11h59CANBERRA (AFP) - L'Australie a présenté mercredi des excuses officielles aux Aborigènes pour les injustices subies pendant deux siècles, illustrant la volonté de réconciliation du gouvernement travailliste avec la communauté la plus défavorisée de l'île-continent.

Dans un discours historique prononcé devant le Parlement et retransmis en direct par les chaînes nationales, le Premier ministre Kevin Rudd a demandé pardon aux premiers habitants du pays, honorant ainsi l'une de ses principales promesses de campagne.

"Nous présentons nos excuses pour les lois et les politiques des parlements et gouvernements successifs qui ont infligé une peine, une douleur et une perte profondes à nos compatriotes australiens", a déclaré M. Rudd.

"Pour la douleur et les souffrances subies par ces +générations volées+, leurs descendants et leurs familles, nous demandons pardon", a ajouté le Premier ministre. "Aux mères et pères, aux frères et soeurs, pour avoir séparé des familles et des communautés, nous demandons pardon".

"Et pour l'atteinte à la dignité et l'humiliation infligées à un peuple fier de lui-même et de sa culture, nous demandons pardon", a poursuivi M. Rudd.

La "génération volée" désigne ces dizaines de milliers d'enfants autochtones retirés de force à leurs familles - de 1910 jusqu'aux années 70 - pour être placés dans des institutions ou des foyers à des fins d'assimilation.

Un millier d'Aborigènes venus de toute l'Australie s'étaient réunis près du Parlement pour assister à ce geste de réconciliation inédit. D'autres s'étaient massés dans les galeries réservées au public dans l'enceinte du Parlement.

Des foules étaient aussi rassemblées devant les écrans géants installés dans les grandes villes afin de suivre l'événement.

Cette repentance nationale, qui signe un véritable tournant, est allée beaucoup plus loin que le discours nuancé qui était généralement attendu. Le discours de M. Rudd a soulevé des applaudissements nourris parmi la foule devant le Parlement.

L'utilisation répétée du mot "pardon" revêt une signification symbolique particulièrement importante pour les Aborigènes.

Car, en 1997, l'ex-Premier ministre conservateur John Howard, (1996-2007) leur avait présenté des excuses à titre strictement personnel mais leur avait dénié tout pardon national.

"Les injustices du passé ne doivent jamais, jamais se reproduire", a encore déclaré M. Rudd, en soulignant que ses excuses faisaient partie du processus de "guérison de la nation".

"Pour l'avenir, nous nous engageons, nous décidons que cette nouvelle page de l'histoire de notre grand continent peut maintenant être écrite", a-t-il poursuivi. "Nous faisons aujourd'hui ce premier pas en reconnaissant le passé et en allant vers un avenir qui englobera tous les Australiens", a-t-il ajouté.

La communauté aborigène compte 470.000 personnes, soit 2% de la population australienne totale. Marginalisés et défavorisés, les "Abos" ont actuellement une espérance de vie inférieure de 17 ans à celle des autres habitants.


  Profil  
 
 
Message PubliĂ© : 14 FĂ©v 2008 02:52 
New Mate
New Mate
Hors-ligne
Inscription : 15 DĂ©c 2005 02:37
Message(s) : 23
Localisation : sud-est-France
Voilà bien longtemps que je n'étais venue sur FDU .Juste pour dire:qu'est ce que ça fait du bien de commencer la journée en lisant ce genre de nouvelle!


  Profil  
 
 
Message PubliĂ© : 14 FĂ©v 2008 06:26 
FranceDownUnder Addict
FranceDownUnder Addict
Hors-ligne
Inscription : 03 Sep 2007 17:24
Message(s) : 113
Localisation : Melbourne
bonjour,


L'intégralité des discours en vidéo de Kevin Rudd suivi de celui de Brendan Nelson sur :

http://www.abc.net.au/tv/apology/


  Profil  
 
  Sondage: Kevin Rudd surfe sur "l'effet excuses"
Message PubliĂ© : 19 FĂ©v 2008 21:33 
Avatar de l’utilisateur
FranceDownUnder Expert
FranceDownUnder Expert
Hors-ligne
Inscription : 07 Jan 2003 11:15
Message(s) : 1092
Localisation : Sydney, NSW, Adelaide, SA, et Versailles, France
Flash d'Océanie a écrit :
Australie-politique-gouvernement-opinion-sondage: Kevin Rudd surfe sur "l'effet excuses"

CANBERRA, 19 février (Flash d'Océanie) – Le nouveau Premier ministre australien Kevin Rudd, travailliste arrivé au pouvoir en novembre dernier, jouit actuellement de la plus forte popularité pour un chef de gouvernement de ce pays depuis plus de vingt ans.
M. Rudd, la semaine dernière, a présenté des excuses historiques au peuple aborigène, fustigeant notamment les politiques intégrationnistes et d'assimilation forcée pratiquée tout au long du vingtième siècle et qui avaient résulté en ce qui a été appelé localement la "génération volée".

Dans un sondage de l'institut Newspoll réalisé en fin de semaine dernière et publié mardi dans le quotidien The Australian, pas moins de 70 pour cent des personnes interrogées déclarent préférer le Premier ministre fédéral australien à toute autre personnalité politique.

Ces 70 pour cent coïncident aussi avec un score très proche en soutien aux excuses formulées aux Aborigènes.

Par contraste, les excuses historiques de la semaine dernière ont aussi eu un impact, négatif cette fois-ci, sur la cote de popularité du chef de l'opposition conservatrice, Brendan Nelson, qui avait lui aussi pris la parole la semaine dernière au Parlement, juste après les excuses de M. Rudd.

M. Nelson avait dans un premier temps abondé dans le sens de M. Rudd, affichant un soutien parlementaire à ces excuses.
Mais dans un deuxième temps, au cours du même discours, il avait aussi insisté sur les conditions de vie de cette communauté, ce qui avait alors provoqué des réactions défavorables déplorant ce qui a été perçu comme une fausse note malvenue.

M. Nelson se voit créditer d'un taux record de 9 pour cent de sympathie, la première fois qu'un taux de popularité descend en-dessous de la barre des dix pour cent.

Le gouvernement conservateur du précédent Premier ministre John Howard avait, durant les onze années où il a été au pouvoir, toujours refusé de formuler des excuses officielles au peuple premier d'Australie.

Les premiers Européens sont arrivés en Australie en 1788.

Source: http://newspad-pacific.info


  Profil  
 
Afficher les messages publiĂ©s depuis :  Trier par  
RĂ©pondre au sujet  [ 7 message(s) ] 


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Le fuseau horaire est UTC+8 heures [Heure d’été]

Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Dernières discussions sur les forums FranceDownUnder.com:




Forums powered by phpBB
©2002-2014 FranceDownUnder.com